La vitamine E pour les hommes

La vitamine E pour les hommes

Est-ce une bonne idée de prendre de la vitamine E pour les hommes qui manquent de testostérone ? Pourquoi a-t-elle la réputation d’améliorer le sperme ? La vitamine E augmente-t-elle le risque de cancer de la prostate ?

Vous saurez tout en lisant ce qui suit, et vous apprendrez aussi où trouver de la vitamine E qui soit bonne pour la santé masculine.

La vitamine E c’est quoi ?

La vitamine E a été découverte en 1922. C’est une vitamine liposoluble, c’est-à-dire qu’elle est soluble dans les graisses.

Également appelée tocophérol, elle se décline en réalité sous 8 formes distinctes, la plus importante pour l’homme étant l’alpha tocophérol.

La vitamine E étant un antioxydant, elle protège notamment les graisses de l’oxydation. En particulier les lipides qui constituent les membranes cellulaires, et le cholestérol LDL, aussi connu sous le nom de “bon cholestérol”.

C’est d’ailleurs parce qu’elle protège les graisses du rancissement qu’on l’utilise souvent comme conservateur dans l’industrie cosmétique.

En plus de son action anti-oxydante, elle protège aussi les artères, car elle empêche la prolifération des globules rouges sur la paroi artérielle, réduit l’inflammation, et stimule la production de substances vasodilatatrices.

La vitamine E pour la testostérone

Anti-oxydante et anti inflammatoire, la vitamine E est indispensable pour la santé globale, et plus particulièrement pour la santé sexuelle, surtout après un certain âge.

En effet, on l’a vu, la vitamine E est nécessaire à la production du bon cholestérol et à la protection des membranes cellulaires.

Et vous savez ce que votre corps fabrique entre autres avec le bon cholestérol ? De la testostérone, l’hormone sexuelle masculine indispensable à la virilité.

Si vous manquez de bon cholestérol, votre organisme aura du mal à synthétiser de la testostérone. Ce qui est un problème fréquent au-delà de 50 ans. D’où l’intérêt de la testostérone pour les hommes.

De fait, selon une étude menée en Italie sur des personnes de 65 ans, un faible taux sanguin de vitamine E entraîne une accélération du déclin physique. (1)

La vitamine E pour la fertilité masculine

D’autre part, la vitamine E préserverait la qualité du sperme chez l’homme d’un certain âge. Plus précisément, d’après une étude américaine, les hommes de 44 ans et plus qui ont un apport suffisant en vitamine E, C et zinc ont un sperme dont l’ADN n’est pas plus endommagé que celui des hommes plus jeunes. (2)

Il est donc important d’avoir des apports en vitamine E suffisants quand on est un homme, pour préserver sa fertilité, sa vitalité autant que la qualité de ses érections.

Où trouver de la vitamine E pour l’homme?

La vitamine E est considérée comme une vitamine indispensable car elle n’est pas synthétisée par l’organisme. Nous avons donc besoin d’un apport régulier de vitamine E ce qui se fait normalement via l’alimentation.

— Un homme jeune a besoin d’un apport quotidien de 15,5 mg de vitamine E.

— Un homme mur a besoin de 20 à 50 mg de vitamine E par jour.

— Le sportif devrait en consommer jusqu’à 24 mg.

Voici les aliments les plus riches en vitamine E :

  • Huile de tournesol : 75 mg/100 g
  • Huile de noisette : 49 mg
  • Huile de colza : 42 mg
  • Huile d’olive : 25 mg
  • Germe de blé : 15 mg
  • Amandes : 14,6 mg
  • Noix, noisettes, pignons : 3,5 mg

Pour info : 1 c-à-soupe d’huile = 10 g

Supplémentation : Attention aux abus

Autant il est recommandé de consommer des aliments riches en vitamine E quotidiennement, autant il est de plus en plus déconseillé d’utiliser des suppléments nutritionnels à base de vitamine E.

En effet, en 2005, les résultats d’une étude menée pendant 7 ans auprès de 4000 personnes à risque cardio-vasculaire a mis en avant la potentielle dangerosité de ces compléments alimentaires. (3)

Les participants à cette étude ont reçu, soit 400 mg de vitamine E par jour, soit un placebo, et ce pendant 7 ans.

À l’issue des sept années de surveillance, la vitamine E sous forme de supplément n’avait pas réduit les risques d’AVC, d’infarctus ou de maladie cardio-vasculaire.

Au contraire : les personnes qui ont pris de la vitamine E à ces doses ont été plus souvent hospitalisées pour problème cardio-vasculaire que celles qui étaient sous placebo.

Les résultats de cette étude suggèrent donc de faire preuve de modération avec la vitamine E.

Sélénium et vitamine E : un danger pour la prostate

Si vous n’êtes pas réellement carencé en vitamine E ou en sélénium, évitez absolument d’associer les deux, même si vous avez lu ici ou là que c’était bénéfique.

Au contraire : Il a été prouvé lors d’une étude en 2011 que l’association de vitamine E et de sélénium chez les hommes qui ne sont pas carencés augmente de 17 % les risques de cancer agressif de la prostate. (4)

Pour info, la dose de selenium utilisée lors de cette étude était de 200 μg/jour, et la dose de vitamine E était de 400 UI (268 mg) par jour.

Comment prendre la Vitamine E pour les hommes

On l’aura compris à la lecture de cet article : si la vitamine E est essentielle à la santé des hommes, la supplémentation est à éviter sauf indication médicale précise.

Ainsi, d’après une étude publiée en 2012, contrairement aux aliments qui en contiennent, les compléments alimentaires à base de vitamine E ne protègent pas du cancer. (5)

Selon les responsables de cette étude publiée dans Cancer Prevention research, deux forme de vitamine E, le gamma et le delta tocophérol ont une action préventive sur les cancers du colon et de la prostate.

Ces formes de vitamine E se trouvent notamment dans les fruits à coque (noix noisettes, etc), dans le soja et dans l’huile de colza.

Et paradoxalement, d’après leurs statistiques, les personnes qui prennent cette vitamine E sous forme de supplément ne profitent pas du tout de cet aspect préventif anti cancer.

Pire : on constate une augmentation des taux de cancer de la prostate chez les hommes sains qui prennent des suppléments inutiles de vitamine E.

Conclusion :

Vous l’aurez compris, pour assurer la pleine santé de vos organes reproducteurs et prévenir les risques de cancer de la prostate, du colon, des poumons, évitez les suppléments de vitamine E, mais mangez plutôt des aliments qui en contiennent.

Références :

  1. Low Vitamin E Levels Associated With Physical Decline In Elderly.” ScienceDaily. ScienceDaily, 27 January 2008
  2. Micronutrients intake is associated with improved sperm DNA quality in older men. Fertility and Sterility, 2012
  3. HOPE and HOPE-TOO Trial Investigators. Effects of long-term vitamin E supplementation on cardiovascular events and cancer: a randomized controlled trial. JAMA. 2005.
  4. Vitamin E and the Risk of Prostate Cancer: Results of The Selenium and Vitamin E Cancer Prevention Trial (SELECT). JAMA 2011.
  5. Does Vitamin E Prevent or Promote Cancer? Cancer Prevention Research, 2012.

Regardez Ces Articles :